Méditer : si facile que ça ?!

747 Vues0 Commentaire

LA PRISE DE CONSCIENCE

Dans un de mes précédents articles, je vous préconisais de RALENTIR, de prendre le temps de se faire plaisir, de déléguer les tâches du quotidien, d’arrêter de devoir être des super women !

Et bien, suite à cela, je me suis rendue compte que je me sentais toujours fatiguée…

Et que mon corps m’envoyait des signaux : une entorse au pied gauche, 3 chevilles droites vrillées entraînant un kyste et une tendinite au bras droit, je me suis dis qu’il était temps de comprendre pourquoi mon corps me demandait d’arrêter, qu’il me disait tout simplement STOP !

Je ne comprenais pas car je prenais le temps de faire des choses pour moi et de me faire plaisir dans tous les choix que je faisais :

  • J’adore mon job
  • J’ai une vie que j’ai choisi
  • J’accomplis plein de choses au quotidien que je prends plaisir à faire
  • Je me lève tous les matins avec bonheur au côté de mon homme et de mon fils et leur prépare le p’tit dej
  • Je fais du sport, je cours, je nage, je prends des cours de danse contemporaine,
  • Je range ma maison (j’adore ranger ;-)), ménage, repassage…
  • Je fais des courses, prépare des repas (même si je suis très aidée par G.)
  • Je bosse sur mon ordi
  • Je pars à mes rdvs pro
  • Je déjeune avec des copines
  • Je fais les boutiques, je me promène, je fais des sorties, je vais au cinéma
  • Je lis, je consulte et fais plein de recherches sur le web
  • Je fais, je fais, je fais……

En prenant du recul, je me suis aperçue que j’étais tout le temps en train de FAIRE quelque chose….

Et que je n’étais jamais en repos => d’où ma fatigue !

Il m’a fallu du temps pour comprendre cela car j’aime faire toutes ces choses là ! C’est une personne extérieure à mon entourage qui me l’a fait remarquer d’abord et puis, ça a fait son cheminement au fond de moi pour réaliser, en effet, que j’étais très active et que je faisais tout le temps quelque chose.

 

UNE OUVERTURE VERS LA MEDITATION

Alors voilà, il est temps aujourd’hui de s’arrêter. Mais comment ??

Il me fallait trouver des moments où je ne ferais rien. Pas évident du tout…. Est ce que dormir, c’est ne rien faire ?! Dois-je faire une sieste pour ne rien faire ?! Quand est-ce que je vais trouver le temps de ne rien faire ?! Et pour quoi faire ?! Aïe !! C’était mal parti 😉

Je me suis alors souvenue de la méditation.

J’avais été initiée lors d’un voyage en Thaïlande il y a une dizaine d’années. Je faisais une formation de massage traditionnel thaï dans les montagnes au nord de Chiang Mai. Nous vivions chez l’habitant, il n’y avait pas de connexion internet, pas de téléphone, pas de TV, l’électricité était arrivée depuis peu.

Nous vivions dans des maisons en bois sur pilotis, au milieu des poules et des cochons. J’étais la seule française, nous venions tous de pays différents pour suivre cette formation. Notre programme pendant 3 semaines : méditation à 5h du matin puis yoga au lever du soleil, ensuite p’tit dej thai (riz et fruits) et ensuite apprentissage et pratique du massage traditionnel thaïlandais toute la journée.

Je peux vous dire que c’est un moment que je n’oublierai pas, une reconnexion avec soi-même, avec les autres, avec la nature. J’ai ce souvenir de bien-être total suite à cette expérience.

Alors me voilà sur les traces de cette méditation.

Je ne sais pas trop comment m’y remettre alors je décide de me renseigner et de m’aider de livres. Je trouve facilement de nombreux ouvrages et découvre ceux du psychiatre Christophe André. Je décide de suivre l’un de ces ouvrages : 3 minutes à méditer.  

Pourquoi celui-ci ? Parce qu’il propose des façons concrètes et simples de se mettre à la méditation de pleine conscience, et ce, en 3 minutes !

Qu’est ce que la méditation de pleine conscience ? C’est être à l’instant présent conscient de ce qui se passe en soi et autour de soi, présent à ce que nous sommes en train de vivre sans que nos pensées nous envahissent. Ceci, sans aucune forme de spiritualité ni religion : cette pratique est laïque et ça, ça me plait !

 

LA MISE EN PRATIQUE DE LA MEDITATION DE PLEINE CONSCIENCE

Comment je me mets à la méditation ?

L’installation :

  • ★ Je prévois dans la journée un moment qui sera le plus propice, pour moi. Un rdv que je me donne tous les jours. En ce qui me concerne, c’est le soir au coucher.
  • ★ Après mon rituel de coucher (lavage de dents, pipiroom et je lis quelques pages de mon livre du moment), je m’installe assise, le dos droit, dans une pièce au calme où je sais que je ne serais pas dérangée (si nécessaire, prévenir son entourage que pendant ce temps là, je ne serais pas disponible). Assise sur mon lit en tailleur me convient parfaitement.
  • ★ Je prends mon livre de méditation en main (mais il existe aussi le CD audio) et je lis un exercice que je mets en pratique immédiatement.
  • ★ Tout commence par une citation autour d’un thème pour éveiller l’esprit. Puis un exercice à mettre en oeuvre et enfin un conseil.
  • ★ Prévoir au total 10 minutes entre la lecture de l’exercice et la pratique.

 

La pratique :

Tout le monde peut méditer, il suffit d’en avoir envie.

  • ★ Adopter une position confortable : assis en tailleur au sol ou sur un coussin, ou assis sur ses jambes repliées, assis sur une chaise ou sur votre lit, le dos doit être bien droit.
  • ★ Fermer les yeux.
  • ★ Je prends conscience de ma respiration, inspiration, expiration lente et de façon consciente
  • ★ Je sens mon ventre et ma poitrine se gonfler et se vider d’air, je laisse mon souffle aller et venir
  • ★ Je me contente de l’observer et de l’accompagner. Je ressens tout mon corps qui respire.
  • ★ Si mon mental me joue des tours, si des pensées commencent à venir, c’est un phénomène normal, c’est pour tout le monde pareil, il ne faut pas les rejeter, les accueillir mais ne pas les suivre, ne pas les laisser nous envahir
  • ★ Si je vois que je ne suis plus dans mon souffle et que je pars dans mes pensées alors je souris et je repars à mon souffle et ce à chaque nouvelle pensée.
  • ★ Suivre l’exercice du jour en pleine conscience.

 

 

LES RESULTATS

Premières sensations :

Pas facile de ne rien faire ! Pas si simple de s’accorder du temps pour ….ne rien faire sans culpabiliser ! Evidemment de nombreuses pensées arrivent : penser à acheter du beurre, penser au goûter dans le sac de judo, penser à appeler l’assurance suite aux dégâts des eaux qu’on a eu dans la cuisine…et j’en passe ! Ce vagabondage de pensées est normal alors tout va bien, je suis normale ! Mais difficile d’y échapper.

Il faut aussi, vraiment se l’organiser dans son planning et dans sa tête car nous ne sommes pas habitué, ce n’est pas dans nos coutumes, notre culture. Je décide de continuer tous les matins car, comme le dis Christophe André, c’est comme faire du sport, il faut s’entraîner !

 

Les bienfaits :

Je vous avoue qu’au début, les bienfaits n’étaient pas flagrants pour moi. En tout cas, je m’endors désormais plus facilement en intégrant cet exercice au coucher.

Et petit à petit, je comprends mieux les signes de fatigue de mon corps, je les ressens, je les observe et j’y remédie. Je suis devenue plus à l’écoute de mon corps (chose qui me manquait terriblement ces derniers temps…).

Et puis, s’accorder une pause est devenu un rituel. Je prends désormais ce rdv méditation avec plaisir car 3 minutes à méditer, c’est vraiment réalisable, on peut se l’accorder ! Et je ne culpabilise plus 😉 !

De nombreuses études scientifiques ont été faites pour montrer les bienfaits de la méditation. Elles ont pu démontrer une amélioration de l’attention, de la mémoire, de la vitesse de traitement, de la créativité… Etre présent à ce que nous faisons est bénéfique pour la santé.

Un article sur le site thérapeute Magazine nous indique 10 raisons prouvées scientifiquement pour se mettre à de la méditation :

  • 1- La méditation est utile contre la dépression et l’anxiété.
  • 2- Vous pouvez lutter contre l’inflammation en calmant votre esprit.
  • 3- La pleine conscience peut transformer votre vie sexuelle.
  • 4- La méditation de pleine conscience augmente la matière grise dans le cerveau.
    5- La méditation guidée sur la compassion va élargir votre cercle social.
  • 6- Vous pouvez méditer pour soulager la douleur physique.
  • 7- La pleine conscience aide à lutter contre la dépendance et les problèmes de toxicomanie.
  • 8- La méditation vous tiendra jeune.
  • 9- La méditation peut stimuler votre système immunitaire.
  • 10- La pleine conscience peut augmenter votre concentration.

 

Bon, je vous dirais ça quand j’aurais encore évolué dans ma pratique de la méditation 😉

0 Commentaires

    Laisser un commentaire