Une rencontre au lever de pouce

792 Vues0 Commentaire

Ce matin, en revenant d’une course sur Brignolles, mon chemin croisa celui d’un jeune couple faisant de l’auto-stop.

Je vous avoue que je n’ai jamais pris qui que ce soit en route de cette façon.

 

Pourquoi ?

=> par peur sans doute, on nous a toujours appris à nous méfier des inconnus, non ?!

Et puis, nous avons tous vu, un jour, une émission de crime autour d’une histoire d’auto-stoppeur, non ?! Et bien, moi si ! (petit clin d’oeil à mon homme G. qui est très friand de ce genre de documentaires…)

Faire de l’auto-stop ou prendre quelqu’un en stop, ce n’est pas toujours rassurant.

 

Et je ne sais pas pourquoi mais ce couple là m’a plu et je me suis arrêtée ! Ils avaient une pancarte « AIX » et j’y allais.

Mignons comme tout, avec un sourire radieux, contents que je m’arrête, ils arrivaient de Hyères et voulaient aller en Bretagne en passant par Aix, Lyon, Paris. J’adore ! Le trip de jeunes ! 😉

Les sacs dans le coffre et nous voilà parti pour Aix-en-Provence ensemble.

Et là, quel bon moment ! Nous avons discuté d’eux, de moi. Le temps est passé à une vitesse grand V.

Ces jeunes m’ont donné plein de leur énergie et moi, je les ai avancé sur leur route.

Un bon échange !

 

Après avoir connu ses heures de gloires dans les années 70, l’auto-stop a quasiment disparu de nos routes. Pourtant cela reste une expérience exceptionnelle et riche en rebondissement qu’il faut avoir fait au moins une fois dans sa vie…

Du coup, je me suis demandé s’il existait désormais des sites internet pour les auto-stoppeurs.

Et je suis tombée sur ce site : www.levetonpouce

Vous indiquez le nom de la ville d’où vous partez et où vous  allez, et cela vous donne des conseils sur les emplacements où il faut être.

 

Et sur ce site : www.asadventure.com, des conseils pour faire du stop en sécurité sont donnés :

1. Faites toujours du stop à deux

Deux voyageurs font une cible plus difficile qu’une personne seule. En outre, vous ne sentirez plus le temps passer si vous devez patienter plusieurs heures avant d’être pris en stop.

2. Optez pour une chaussée à circulation lente

Une vitesse maximale de 70 km/h constitue une limite sûre. Ou choisissez un endroit à la circulation est ralentie ou interrompue, comme à la hauteur d’un rond-point, d’un péage ou d’une station-service.

3. Assurez-vous de pouvoir vous écarter d’un bond de la chaussée

Optez pour un endroit où l’accotement est relativement large. Si une voiture passe trop près, vous aurez le temps de faire un bond en arrière.

4. Restez derrière le marquage routier

Ainsi, les conducteurs n’auront pas à se déporter pour vous éviter. Vous écarterez aussi tout risque de collision avec un rétroviseur.

5. Soyez parfaitement visible

Veillez à demeurer visible à une distance de 100 mètres. Au crépuscule, enfilez un blouson ou un brassard fluo et, si possible, patientez sous un réverbère.

6. Prévenez les conducteurs qui vous suivent

Vous devez prendre un autostoppeur ? Prévenez clairement les conducteurs qui vous suivent que vous allez vous arrêter.

7. Suivez votre instinct

Parlez avec le conducteur avant de monter dans sa voiture et fiez-vous à votre instinct. S’il vous fait mauvaise impression, ne montez pas !

8. Bouclez votre ceinture

Que vous preniez place à l’avant ou à l’arrière du véhicule, bouclez toujours votre ceinture.

9. Mentez pour votre bien

Si votre conducteur a un comportement étrange, demandez-lui gentiment de vous déposer ou invoquez un prétexte : vous avez la nausée, vous devez assouvir un besoin pressant, etc.

10. Gardez la tête froide

Le risque est faible, mais si jamais vous étiez confronté(e) à un conducteur qui refuse de s’arrêter, voici ce que vous pouvez faire :

  • Ouvrez votre fenêtre et appelez à l’aide
  • Menacez-le de jeter son certificat d’assurance par la fenêtre

 

Donc pourquoi ne pas tenter l’expérience, je vous avoue l’avoir fait dans ma jeunesse à Nantes pour économiser des frais de transport ( Je devais retrouver des amis pour aller au concert de Ben Harper à Angers… SOUVENIR SOUVENIR…)

Aujourd’hui, je suis plus dans la position de prendre des jeunes en auto-stop que de faire du stop.

Mais apprenons peut-être à nos enfants à en faire en toute sécurité.

Et suivons nos instincts pour prendre de jeunes gens sur la route. Ca ne coûte rien et les rencontres sont toujours de belles surprises !

Bonne route à tous !

0 Commentaires

    Laisser un commentaire